mardi 10 juin 2008

Chaude soirée de slam

Dès le départ on a senti que l’ambiance serait survoltée.
En ouverture, Pierre Boudreau, le gagnant du mois précédent, a dignement été sacrifié. Il a slamé un poème sur le slam – sujet obligatoire pour tout bon slameur qui se respecte !
Le tirage au sort, l’implacable tirage au sort devrais-je dire, a choisi Evens Suprême comme premier participant. Il a présenté un très beau texte portant sur ses origines haïtiennes. Il a été suivi par Mario Cholette. J’y suis allé avec ma « Berceuse pour une révolution », poème que je présentais au Patro Vys pour la première fois. Il a été fort bien accueilli, j’en fus fort aise ! Et assez énervé ! On a eu droit à un Rebell Trankill
audacieux, se mettant dans la peau d’une fille et imitant à l’occasion quelques slameurs québécois, dont Jocelyn Thouin. La Clocharde a enchaîné avec un slam qui poétise sur le thème de l’enfance et qui intègre le jeu de la marelle dans sa structure. Maryse Leblanc, qui est arrivée à la dernière seconde ! est venue présenter son slam sur la Chine, un slam vraiment profond qui donne une image intéressante de ce pays hôte des prochains jeux olympiques. Cédric Bergeron, un sympathique nouveau venu, nous a dit un poème en deux temps, en deux tonalités. Une poésie forte et tendre. Une très belle voix.
Queen-Ka a enchaîné. Elle a présenté un slam sur le printemps, malgré la température plutôt estivale ! Elle a performé comme une reine, une véritable slameuse hors pair. L’assistance a hurlé, les murs ont tremblé. Sylvain Roy a suivi. Son slam s’est mérité d’excellentes notes. C’est Paolo Tofu qui s’est mérité les meilleures notes de la première partie. Sa folie, sa fougue et son surréalisme ont manifestement plu aux juges. Le jeune Francis Lujan, un nouveau venu, a terminé la première partie. Sa jeunesse et son style ont également plu aux jeunes juges de l’assistance.
On a revu en deuxième partie – dans l’ordre inverse – les cinq slameurs les mieux notés. L’ambiance était encore aussi survoltée. Ce sont les deux slameurs expérimentés, Queen-Ka et Mario Cholette qui ont clôturé la soirée, en profitant pour se hisser en première et deuxième positions – et se qualifiant à la dernière minute pour les éliminatoires qui se présentent dès le mois de juillet !
On les avait peu vus lors de la deuxième saison, eux qui avaient fait leur marque lors de la première année, s’affrontant même en finale montréalaise – Elkahna est d’ailleurs la championne montréalaise de slam de l’année 2007.
Ont terminé ex-æquo, Paolo Tofu et Francis Lujan.
Les photos qui suivent sont d' Anne Fortin.

Mario Cholette qui "monte, monte, monte."

La Clocharde

Evens Suprême


Ivy, l'animateur de la soirée.

Francis Lujan.

Maryse Leblanc.

Paolo Tofu

Queen-Ka, la gagnante de la soirée.

Sylvain Roy

Cédric Bergeron

11 commentaires:

Le Nègre....hihihhi a dit...

''Mes respects, je disserne mal les symphonies...mais j'en connais les airs''.
Un grand bravo à Queen K, à Mario, le fameux tatoué et Paolo en fait, à tout les participants. Je voudrais aussi dédier un prix en or pour les fameux animateurs qui choisissent comme juge, des excellents à qui ils suggèrent des notes subtilement. Je suis cool mais loin d'être aveugle. M'enlever le Nègre en moi c'est m'oter tout droit de subistance. '' Dans mon bonheur qu'on confond avec mes maux''
'' Nègre, Noir, Nègre, l'anxiété dehors''. Vous chers lecteurs, faites-moi une faveur, si vous m'aimez, commencez par m'appeler par mon nom, oui Nègre. C'est de là que viennent toute ma splendeur et ma force...mon inspiration. Les gens me bombardent d'email depuis hier soir pour me faire part de leur mécontentement....écoutez, je ne suis pas un béliqueux et un mauvais perdant. Moi aussi je me plante dans mon sens d'humour certaine fois. '' J'ai peu soutenu la haine car j'aime l'humour''. J'ai passé une excellente soirée de slam car mon poème : Va,je ne te veux point, dont j'ai signalé quelque vers par des '', explique pourquoi j'écris et aussi pourquoi qu'on ne peut comprendre certaines choses qu'en étant un Nègre. Je fais de la poésie, pas de la politique.
Je suis un éternel positif parceque j'ai enfin trouvé la beauté de ma Négritude, ce serait quand meme trop bête de me l'interdire à ce stade-ci.
Que l'aventure continue.
Mario, j'espère que sept fois le mots Nègre n'influencera pas ton sens d'ouverture vers la liberté d'expression, toi qui dit si bien être ton propre juge.
Je vous aime tous. Quoiqu'il en soit, il n'y a qu'un afranchi pour comprendre tout ce qui découle de l'esclavage.hihihihi
Bien animer = rester neutre.
Evens Supreme, le Nègre...oups! je viens de perdre trois points

Mario Cholette a dit...

Salut Evens,

Je te conseillerais de parler directement à la personne concernée. Je sais qu'il blaguait. Vous devriez vous parler.
En passant, les points que tu as perdus sont liés au fait que tu as fait 3 minutes 40 secondes. C'est un règlement qui est toujours appliqué dans les compétitions de slam, c'est l'un des règlements les plus importants. Si on dépasse le temps requis, il y a un demi-point de pénalité pour chaque dix secondes en trop. C'est pour ça qu'il y a un maître du temps.
slamicalement,
Mario

Brigitte a dit...

Première soiré de slam pour moi Super Bravo aux poëtes
Vraiment Hot
Faut passer à la tv


Brigitte K

Anonyme a dit...

Soirée géniale.

J'ai été élu juge et j'en fus fort flatté malgré le caractère fortuit de cette sélection. C'était ma première soirée slam et j'ai été encore plus enivré par le slam que je ne l'étais déjà. Bravo M.Cholette. J'aimerais aussi manifesté mon appréciation du slammeur Francis Lujan qui fut très bon. Vive le Slam. Bravo à tous.

Alexis

P.S. Merci d'annoncer les événements slam sur le blog, car c'est ici que je m'informe à ce sujet. D'ailleurs, c'est ici que j'ai appris pour la soirée du 9. Merci encore.

Evens Supreme...le nègre a dit...

Mario, je ne parle pas de point, et je ne m'attends pas non plus à une faveur. Mon opinion se porte sur l'éthique, la mauvaise influence et le respect de certaines choses sacrées..blague ou pas, le mal est fait ( douze emails, tous venant de mes amis-poètes...BLANCS, le confirment) Gagner pour moi veut dire ''etre satisfait de soi'' et crois-moi, je le suis. La dernière phrase de mon dernier commentaire n'était que de l'humour...moi aussi je peux en faire! COmme je n'ai pas de blog...et je n'en veux pas non plus, j'utilise le tien, avec respect ( en tout cas c'est mon humble désir)...comme la majorité, pour rejoindre les gens qui ont été présents et qui ont vu ce qui s'est passé ou à peine. Mais ma priorité ce sont des gens qui m'apprécient d'abord...alors je leur voue mon amour et ma vérité. De toute façon Mario, le monde est ce qu'il est et le sera toujours. Encore une fois, je ne suis ni frustré et ni en train d'implorer quelque points de misère qui n'auraient rien changé à ce que je suis, ni à ma poésie. Je suis juste moi et eux, eux...c'est tout.Et je vous aime tous.
Les principes sont faits pour etre respectés par tout le monde...en passant, c'était moi le poète sacrifié...hihihhiiihi... Bon...une vérité qui dépasse trois phrases n'est qu'un roman, alors Ciao ! et Je vous aime.

Anonyme a dit...

Applaudissements à ma performance qui fût quand même très bonne malgré que j'ai été le slammeur avec le moins de points XD


Rebel Trankill

Anonyme a dit...

Je seconde Rebel!! Effectivement t'étais super!
Mpg

Mario Cholette a dit...

Oui, moi aussi je suis d'accord. Il a été audacieux et subtil. -Ce n'est jamais facile de passer dans les premiers-
Une chose importante que j'ai remarquée chez Rebell, il est un des rares à venir chaque fois au O Patro Vys avec de nouveaux textes. Preuve qu'il est bourré de talents !

Queen KA a dit...

D'accord avec toi !

Rebell c'est vrai que tu es bourré de talent!!

Anonyme a dit...

Nègre blanc d'Amérique


Esclave d'un peuple, qui ne voulait pas de lui

L'a négritude, il l'a vecu dans une bourrique

Marrons, exilésau fin fond de l'Abitibi

C'étais un Nègre, un Nègre blanc d'Amérique



Dans une grange élevé a été

Les animaux en bas, eux en haut

Une Terre donnée généreusement non-défricchée

Porteur d'eau des porteurs d'eau



Ont le traitait de p'tit côlon d'Guérin

C'étais comme si c'étais marqué su sa peau

C'est juste qu'éta pauvre, un homme de rien

y travailla ben juste en toute trop



Ont l'disa moins intelligent

Qu'apprendra jama rien

Qu'éta juste bon pour les champs

Qui éta pas trop fin fin



Fac, y'est descendu en ville

Mais ça la suivi toute sa vie

Il l'a pas eu facile

Qu'un p'tit côlon d'Abitibi



Pis moé par ma poésie, j'vous conte sa vie

Y'est fier asteurs, d'avoir été côlon

Un Nègre blanc d'Amérique affranchis

Pis d'pu a avoir honte de son nom



Mais nous, nous sommes tous Afriçains

Qu'est-ce donc la Mére Patrie

N'avez-vous pas écouter vos historiens

Savez-vous ce que c'est le sens profond du mot Négre, cher ami



Hitler disait que tout les Français étaient des Négres

On ne parle donc plus ici de couleur de peau

En créole, Neg c'est un gars, un négre

Indépandementde sa couleur, plus noir que trop



Arrêtez ces combats de rectitute politique

Célébrons ceux qui totalement s'affranchissent

Soyons fier d'être Négre, Négre blanc d'Amériques

Sinon, on ne sortira jamais du racisme



Il faut célébrer la Négritude d'Aimé Césaire

Car il ne faut jamais l'oublier

Nous sommes, tous, sans exceptions frères

Et que l'on vaincra les préjugés...qu'a force de s'aimer...

Evens Supreme...le nègre a dit...

Très beau hommage mon cher ami...
J'ignorais qu'il y avait des Nègres Blancs, mon frère. Mais si ma mémoire est bonne par entêtement ou par lâcheté L'humain est plus porté à se concentrer sur les fautes d'orthographe...cela l'aide à se sentir supérieur...si je me m'abuse de la rumeur. Alors ta vérité sera engloutie et ensevellie par la critique mon pauvre poète illétré...en passant c'est de l'humour! J'ignore si c'est drôle mais je me comprends.hihihihihihi
Evens Supreme...le Nèg.